Skip Navigation

Le Projet Ruban rose aide à atténuer la douleur associée aux traitements du cancer du sein

Grâce à votre soutien envers le Projet Ruban rose, un essai clinique financé par la Société canadienne du cancer a permis de découvrir que chez 7 femmes sur 10 atteintes d’un cancer du sein à un stade précoce d’un type spécifique et courant, il n’était pas nécessaire de recevoir des traitements de chimiothérapie en plus de l’hormonothérapie.

 

Plus de 10 000 femmes atteintes d’un cancer du sein à un stade précoce ont pris part à cet essai clinique. Jusqu’à maintenant, il n’était pas certain que les traitements de chimiothérapie apportent des bienfaits supplémentaires à ces femmes. L’essai portait donc sur la possibilité que certaines d’entre elles puissent éviter les séances de chimiothérapie sans que cela leur soit préjudiciable.

 

Les résultats ont permis de conclure qu’un test génétique pouvait permettre de prévoir de façon fiable quelles femmes devaient absolument recevoir des traitements de chimiothérapie, et lesquelles pouvaient s’en passer sans que cela affecte leurs chances de survie. Cette découverte pourrait éviter à des milliers de femmes de subir les effets secondaires de la chimiothérapie, sans pour autant altérer l’efficacité de leur traitement.

 

Il s’agit là d’une percée à laquelle vous avez contribué, et qui changera à jamais l’avenir des traitements contre le cancer du sein. Merci d’avoir permis à cette découverte qui changera des vies de voir le jour.